Délégationde Quercy

Deux bénévoles engagées du Secours Catholique Quercy pour une action de plaidoyer

Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes

Reine Cau et Bernadette Doumic ont participé au groupe de travail « Accès aux droits, aux biens et services essentiels, lutte contre le non-recours », réuni à Pessan, près d’Auch, le 19 février 2018.

Groupe de travail Plaidoyer 2018.

publié en mars 2018

Cette rencontre de Pessan s’inscrit dans un calendrier de travail réalisé au niveau national :

Octobre 2017 : Journée mondiale du refus de la misère, le président de la République annonce le lancement d’une grande concertation sur la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes.
Novembre 2017 : Olivier Noblecourt est nommé délégué ministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes.
Décembre 2017 : 6 groupes de travail sont constitués dans lesquels sont présents les membres du nouveau 8e collège du Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale (CNLE).
Janvier 2018 : ouverture de l’Espace numérique et première Rencontre territoriale avec différents déplacements – à Plaisir, puis à Saint-Nazaire, Auch… – pour se terminer le 6 mars. Réflexion et élaboration de propositions.
Février-mars 2018 : restitution intermédiaire du délégué et des travaux au CNLE. Publication du Rapport de synthèse des groupes de travail et présentation de la Stratégie par le président de la République.

6 axes de travail :

  • Éradiquer la pauvreté des enfants.
  • Prévenir la vulnérabilité des jeunes et favoriser leur insertion.
  • Développer l’accompagnement global et les leviers de prévention de la pauvreté. Présidents de ce groupe : Véronique Fayet, présidente du Secours Catholique-Caritas France et Olivier Véran, député de l’Isère.
  • Accès aux droits et aux services, lutte contre le non-recours.
  • Un accompagnement renforcé dans la lutte contre l’exclusion.
  • Piloter la lutte contre la pauvreté à partir de territoires.

Reine Cau et Bernadette Doumic, deux actrices engagées auprès de la délégation du Secours Catholique Quercy, ont été invitées à participer à la 6e Rencontre territoriale, qui s’est tenue le 19 février 2018 à Pessan, sur le thème : « Accès aux droits, aux biens et services essentiels, lutte contre le non-recours ».

Ces deux bénévoles engagées du Secours Catholique Quercy ont été membres du 8e collège du CNLE, trois ans durant lesquels elles ont participé aux bilans annuels du plan de pauvreté, aux travaux sur le simulateur et le chèque énergie.

Par conséquent, elles pouvaient proposer d’utiliser le système du chèque énergie avec un volet abonnement internet par exemple, mais aussi :

  • Évoquer des dysfonctionnements, tels que : la question de l’auxiliaire de vie scolaire, les maisons familiales rurales, l’allocation de soutien familial, la lutte contre le non-recours (CMU/RSA), le coffre numérique, la fracture numérique, le manque de transports.
  • Suggérer une bonne information, un réel accompagnement, une aide à la parentalité, des dossiers administratifs simplifiés et la consultation du Testeur des droits.

D’autres intervenants étaient présents, dont : Gisèle Biémouret, députée du Gers et représentante au CNLE lors de leur mandature ; l’ancien président du Secours Catholique-Caritas France, François Soulage, qui portait la parole en tant que président du collectif ALERTE ; Pierre Mas, ancien président de la délégation du Secours Catholique Quercy…

Le but ?

« Rendre les dispositifs lisibles pour éviter le déficit d’accès aux droits qui favorise le basculement de la précarité à la grande pauvreté, avec la possibilité de créer un guichet unique et désigner des référents de parcours. » Ni loi spécifique, ni enveloppe financière définie. « Cette lutte contre la pauvreté doit s’inscrire dans une logique d’égalité des chances, car la pauvreté touche particulièrement les enfants et les jeunes. Il faut accompagner les personnes tout au long de leur parcours et adopter une logique d’investissement social en intervenant en amont des difficultés et à chacune des étapes de la vie, tout en examinant les politiques dans leur globalité. » Cette stratégie, dont l’annonce est prévue à la mi-mars, tourne autour de l’accès au logement, à l’éducation et à l’emploi car « il ne faut pas que les enfants pauvres d’aujourd’hui deviennent les parents pauvres de demain » (Olivier Noblecourt à Nîmes).

Article préparé par Catherine Manent
Bénévole du Secours Catholique Quercy, invitée à la rencontre de Pessan

Imprimer cette page

Document

Faites un don en ligne