Délégationde Quercy

Le Secours Catholique participe à la fête du jubilé

les 5 et 6 octobre 2019

Depuis le début de l’année 2019, le diocèse de Cahors fête le jubilé des neuf cents ans de la consécration de l’autel de la cathédrale. Le Secours Catholique y participe autour de deux temps forts : la création d’une œuvre d’art « La croix des grandes pauvretés » par des personnes en grande exclusion et le forum des associations.

Le Secours Catholique participe à la fête du jubilé

publié en octobre 2019

« Au sein de notre équipe, nous préparons cet événement depuis le mois de janvier. » explique Bernadette Labrousse, animatrice locale. Encadrés par Marie-Bernadette, accueillants et accueillis au statut souvent précaire ont élaboré un projet collectif magnifique : « La croix des grandes pauvretés  ». « C’est une création symbolique, née de la réflexion sur la pauvreté », détaille l’animatrice. Les objets ont été glanés au fur et à mesure des débats sur le thème Place et paroles des pauvres dans les locaux d’Emmaüs. Le 6 juin, lors de l’inauguration, l’œuvre a été bénie par Mgr Camiade, évêque de Cahors, en présence des donateurs, des paroissiens et de tous les acteurs du projet. À cette occasion, quelques participants ont pris la parole. Réfléchir à la construction de l’œuvre leur a permis de penser l’avenir le plus positivement possible. En effet, « La croix des grandes pauvretés » témoigne des ravages liés à nos sociétés mais, porte en elle, l’Espérance. « Plus on regarde vers le haut, plus le message est positif. », précise Bernadette. À son sommet, les participants ont choisi d’y installer entre autres, des objets tels que des livres pour l’instruction et la colombe de la Paix. L’œuvre crée dans le cloître de la maison des œuvres est désormais installée à la gauche de la nef.

Lors du forum des associations, chacun a pu l’observer et prendre connaissance du travail accompli par le Collectif des migrants de Cahors. Il y a trois ans, afin de connaître précisément les compétences du volet social de chaque association qui aide les personnes migrantes et réfugiées, un collectif a vu le jour. « Il s’agit de mieux orienter les personnes demandeuses lorsqu’elles arrivent à Cahors. », explique Jacques Alary, bénévole au Secours Catholique. Chaque association a des objectifs et des compétences qui lui sont spécifiques. En trois années, le collectif a ainsi suivi une vingtaine de familles et une cinquantaine d’adultes isolés. Qu’ils viennent d’Albanie, d’Arménie, du Kosovo, d’Érythrée, du Soudan, du Sénégal,... ou d’Afghanistan, le collectif ouvre ses portes « à toutes les personnes fragiles quelle que soit la nature de cette fragilité : financière , morale, physique, etc. »

Les 5 et 6 octobre 2019, sur chaque stand les bénévoles ont expliqué et montré ce qu’ils font au sein de leur association. Une table ronde a permis de bousculer les préjugés sur le thème : « les solidarités, quels engagements ? ». Chacun a été invité à échanger sur les difficultés des plus précaires. Ce fut l’occasion pour l’association Avenir Togo de présenter le travail qu’elle fait pour améliorer la vie des Togolais. « Nous espérons avoir fair mieux connaître aux paroissiens et grand public, les actions des associations caritatives de Cahors. Le choix d’organiser ce forum au sein même de la cathédrale Saint-Étienne n’a pas été anodin ; il nous a permis d’être au plus près des paroissiens. », conclut Bernadette Labrousse.

Marie-Paule N’Tsama Service communication du Quercy

Imprimer cette page

Portfolio